Tradition des temples bouddhistes Zen du Japon ancestral, l’architecture ne se cantonne pas à la création d’un espace utile dans un lieu donné.

Le japonisme en architecture fait appel aux sens humains, au ressenti. Le projet se réalise depuis l’arrivée du sujet, au travers du parcours qui le mène d’un lieu à un autre, d’un état à un autre, d’une action à une autre.

Le japonisme en architecture veut effacer la limite entre l’intérieur et l’extérieur et réveiller les sens du visiteur pour qu’il vive l’espace en conscience.

Une fenêtre est un tableau, la structure est la décoration, les détails constructifs s’affinent, l’ombre et la lumière créent des séquences, la kinesthésie crée le parcours.